CGA - OUAGADOUGOU

Le ministère de l’Industrie, du Commerce et de...

Le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat a organisé un atelier le mardi 17 avril 2012 à Ouagadougou. Il a porté sur la validation du Plan stratégique de développement (PSD) 2012-2017 des Centres de gestion agréés (CGA) du Burkina Faso.

Le Plan stratégique de développement (PSD) des centres de gestion agréé (CGA) comporte 4 axes stratégiques. Il s’agit du renforcement des capacités des CGA ; de l’assistance des micros, petites et moyennes entreprises (MPME) ; de la création et de l’animation de partenariats et enfin de la facilitation et de l’amélioration de l’accès au financement des adhérents. L’objectif global du PSD est de contribuer au développement des MPME de tous les secteurs d’activités. C’est ce plan qui a été au centre d’un atelier de validation organisé le 17 avril 2012 à Ouagadougou par le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat.

A l’ouverture de l’atelier, le président du CGA, Diango Charly Hébié, a relevé qu’en 3 années de fonctionnement, plus de 70 micros et petites entreprises ont été assistées dans le cadre du redressement fiscal ; plus de 1050 entreprises ont bénéficié de conseils spécialisés en gestion, les CGA de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso ont enregistré 251 adhérents. « Les principaux résultats enregistrés montrent que les CGA ont eu un effet positif sur l’environnement des affaire des MPME », a-t-il soutenu. L’arbre ne devant pas cacher la forêt, Diango Charly Hébié a fait un plaidoyer en faveur des CGA en termes d’augmentation des subventions à la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso.

Le conseiller technique du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Abdoulaye Ouédraogo, représentant son ministre Arthur Kafando, a estimé que l’atelier est la bienvenue dans la prise en charge des questions liées à la gestion comptable, fiscale, sociale et au développement des petites entreprises.

Zoodomail, Assita BARO